Geoproject
Glossaire

Néogéographie

L’activité nommée néogéographie est née dans les années 2000 avec les outils du web qui permettent aux individus d’annoter l’espace et d’attacher aux lieux les informations personnelles de leur choix. Elle est envisagée dans cet article comme un prisme permettant d’observer le renouvellement de l’interface entre géographie et informatique, assumée depuis plus de vingt ans par la géomatique et les sciences de l’information géographique. En remontant à l’émergence de la néogéographie et en étudiant sa définition et son affirmation, on voit clairement que les géographes sont restés absents des débats alors que la géomatique se trouve nettement mise en cause tant comme activité professionnelle que comme discipline. La conception de la néogéographie proposée par Michael F. Goodchild et relevant du paradigme des sciences de l’information géographique est ensuite exposée et ses limites discutées. La conclusion aborde à partir des pensées très différentes de deux philosophes, Henri Lefebvre et François Dagognet, certains enjeux géographiques théoriques de la néogéographie.

Ressources

Thierry JOLIVEAU, « La géographie et la géomatique au crible de la néogéographie », Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], #10 | 2010, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 01 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/traces/4847 ; DOI : 10.4000/traces.4847


http://journals.openedition.org/traces/4847 ; DOI : 10.4000/traces.4847
Aucun article n'utilise ce terme comme mot-clé.